circle-loader

Avec près de la moitié de la population mondiale confinée, de nombreux services de planification de trajets ont dû repenser leur application. En effet, afin de permettre à leurs utilisateurs de limiter et faciliter leurs déplacements, de nouvelles fonctionnalités ont été développées. De la localisation de restaurants livrant à domicile, aux centres de dépistage du COVID-19, en passant par la mise en place de transports à la demande, tour d’horizon des nouvelles fonctionnalités de Google Maps, Apple Plans, Waze, Moovit et Citymapper.

L’affichage des restaurants qui livrent sur Google Maps

Depuis le début du COVID-19, Google a enregistré en France une baisse de 88 % de la fréquentation des lieux de divertissement (restaurants, cinéma…), et de 72 % pour les déplacements vers les commerces d’alimentation et pharmacie. Afin de limiter un maximum les déplacements, Google a récemment ajouté de nouveaux filtres à sa recherche. Si vous avez l’habitude de planifier vos trajets avec Google Maps, vous avez probablement remarqué les nouveaux onglets « Vente à emporter » et « Livraison ». La filiale d’Alphabet a décidé de mettre en avant, dès sa page d’accueil, juste en dessous de la barre de recherche, les restaurants qui continuent de livrer ou de proposer des plats à emporter.

google-maps-covid-19-coronavirus-restaurant-livraison-vente-a-emporter

En cliquant sur l’un des onglets, nous accédons à la liste complète des restaurants. Ces derniers sont classés selon leur distance, du plus proche au plus éloigné. On y retrouve leur numéro de téléphone, horaires, ainsi que la liste des plats préférés ou encore votre match score. À cela s’ajoute également, pour certains établissements, la possibilité de passer commande directement sur Google Maps. Évitant ainsi à l’utilisateur de passer par des services tiers de livraison tels qu’Uber Eats ou encore Deliveroo.

L’affichage des centres de dépistage sur Apple Plans

Tout comme son concurrent de toujours Google Maps, Apple Plans a également enregistré une baisse d’utilisation de son application. En effet, nous pouvons voir sur leur page dédiée COVID-19, depuis le 13 janvier, Apple Plans a enregistré une baisse des recherches d’itinéraire de l’ordre de 87 % chez les utilisateurs de transports en commun, 86 % côté piétons et 76 % chez les automobilistes. Afin de continuer de faciliter voir limiter leurs déplacements, Apple se démène pour lutter efficacement contre le coronavirus.

apple-plans-covid-19-coronavirus-depistage-test

En effet, en collaboration avec les laboratoires, les pharmacies et cliniques, la marque à la pomme souhaite mettre en avant les établissements offrant des tests de dépistage du COVID-19. Ces derniers devront envoyer à Apple leur fiche de renseignement. Une fois référencés, l’utilisateur pourra localiser ces centres. Ils sont identifiés au moyen d’un pictogramme rouge, déjà utilisé pour afficher les établissements de santé. À noter que certains de ces centres proposeront la livraison des tests. Pour l’instant, la date de mise en ligne de cette fonctionnalité n’a pas encore été communiquée. Mais nous supposons qu’elle devrait très prochainement être disponible, au vu de l’ampleur de la situation.

Les drives et commerces click & collect sur Waze

Avec une baisse de 83% de recherches de trajets en France, Waze fait également face à cette crise sanitaire. De l’ajout dès l’ouverture de l’application d’une popup « confinement général en France. Ne conduisez qu’en cas de nécessité absolue. Dans ce cas emportez votre attestation de déplacement dérogatoire. », Waze ne cesse de mettre en place des mesures incitant leurs utilisateurs à limiter au maximum leurs déplacements. En effet, dernièrement elle a décidé de retirer la possibilité de signaler la géolocalisation des contrôles des forces de l’ordre.

waze-covid-19-coronavirus-depistage-test-click-and-collect

Dernière annonce il y a moins d’une semaine, avec l’ajout de la localisation des commerces procédant au drive et click & collect. Faisant appel à sa communauté, ses partenaires et aux gouvernements du monde entier, Waze cherche en permanence à actualiser ses cartes. Tout comme Apple, Waze signale également les centres de dépistage. Mais également les points de distribution alimentaire d’urgence ou encore les routes fermées. Aux Etats-Unis, l’application s’est associée aux associations WhyHunger et No Kid Hungry. Elle a pu ainsi ajouter sur ses cartes plus de 30 000 points de distribution de nourriture d’urgence.

La mise en place d’un service à la demande sur Moovit

Comme nous l’avions constaté sur notre dernière infographie « COVID-19, transport et pollution : quelles leçons tirer de cette crise ? », Moovit a également observé une forte baisse de fréquentation dans les transports en commun. En effet, prenons le cas de la France. Les transports publics ont enregistré une baisse du trafic moyen de 87,21 %. Afin d’aider les personnes ne pouvant effectuer le télétravail, Moovit a lancé un service de mobilisation d’urgence à la demande. Comment ? En transformant les flottes de bus actuellement inutilisées en un service de transit à la demande. Ceci afin d’assurer le trajet Domicile-Travail du personnel soignant, employés de supermarchés, etc. Tout en respectant les réglementations mises en place par les gouvernements. Les utilisateurs de l’application pourront ainsi demander immédiatement ou pour plus tard un trajet à la demande. Il n’auront qu’à sélectionner leur lieu de départ et d’arrivée. 

moovit-covid-19-coronavirus

De plus, Moovit offre aux opérateurs de transport, la possibilité d’utiliser gratuitement pendant 3 mois son service « Transit Data Manager ». Cet outil permet notamment de communiquer rapidement et facilement toutes les modifications liées au COVID-19 : horaires, lignes, itinéraires, etc.

Les transports publics mis à jour en continu sur Citymapper

Depuis le début de la pandémie, l’application multimodale a observé une baisse d’utilisation de près de 96 %. 4% d’utilisateurs actifs par rapport à une journée ordinaire à Milan, 5% à Madrid, 6% à Paris, 6% à New York, 10% à Londres, 13% à Montréal, 14% à Sydney, 15% à Berlin, 27% à Stockholm, 42% à Hong Kong,… Ces données tirées du Citymapper Mobility Indice, démontre le fort impact du confinement sur les habitudes de déplacement.

CITYMAPPER-covid-19-coronavirus-PARIS

Reconnue comme une des meilleures applications de mobilité urbaine, Citymapper se devait donc de maintenir à jour ses services en cette période de COVID-19. Horaires de bus, tram, métros, … sont en permanence actualisés dans les 41 grandes villes où l’application opère.

À découvrir également, notre infographie
présentant les leçons à tirer de cette crise sanitaire, en matière de transport et pollution.

banner_article_tech

A voir aussi : [DESIGN] Imaginons & Imageons l’application MaaS de demain (Partie 2/3)

Tags:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *