L Y K O

Connecting the Mobility World

Cette fonctionnalité de Google Maps, capitale pendant la pandémie dorénavant disponible dans 10 000 villes

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
google-maps-transport-en-commun-public-affluence-bondes
Temps de lecture : 2 minutes

Après les notifications rappelant les diverses restrictions liées au passage d’une frontière, Google Maps vient d’annoncer l’extension de la couverture de sa fonctionnalité indiquant l’affluence des transports en commun. Lancé depuis juin 2019, cet outil de prévision est devenu indispensable en cette période de pandémie, où la « sécurité reste une priorité« .

La solution pour éviter les transports en commun bondés

Dans un billet sur son blog, la firme de Montain View a recemment annoncé le déploiement de sa fonctionnalité dans plus de 100 pays. Accessible auprès de tous ses utilisateurs empruntant le bus, le train, le tramway ou encore le métro.  “Grâce à ces informations, vous pourrez décider si vous voulez monter à bord ou attendre un autre train. Car pandémie ou pas, personne n’aime rester debout dans une rame de métro bondé”, déclare le groupe californien.

© Google

Des prédictions rendues possibles grâce à « l’IA, aux contributions des utilisateurs de Google Maps et aux tendances de localisation historiques qui prédisent les futurs niveaux d’encombrement des lignes de transport en commun dans le monde entier. » Auquel Google précise que l’ensemble des données récoltées sont évidemment anonymisées et non conservées. « Toutes ces prédictions ont été connues dans un souci de confidentialité. Nous appliquons une technologie d’anonymisation de classe mondiale et des techniques de confidentialité différentielles aux données de l’historique de localisation pour nous assurer que vos données restent sécurisées et privées », assure le groupe.

Une fonctionnalité encore plus poussée à New York & Sydney

Avec « les villes de New York, Atlanta, San Francisco, Boston et Washington DC, en tête du peloton parmi les villes avec les lignes les plus fréquentées », il était important pour la firme californienne d’apporter encore plus de précisions.

Dans les villes de New York et Sydney, Google va encore plus loin, en renseignant en temps réel le taux d’occupation de chaque voiture de la rame de train. Des données alimentées notamment par les opérateurs de transit locaux, tels que Long Island Rail Road et Transport for New South Wales.

© Google

En complément, Google a enfin également annoncé, le lancement d’un nouvel outil permettant à ses utilisateurs d’accéder à leur historique de déplacement. En effet, les utilisateurs ayant activé l’historique de géolocalisation, pourront connaître leurs tendances mensuelles. Des modes de transport utilisés, à la distance parcourue en passant par le temps passé dans différents endroits. Comme par exemple, les restaurants, les magasins et les aéroports.

New call-to-action

Abonnez-vous
à notre Lykonews !

Une fois par mois, recevez par mail le résumé des dernières actus, startups et solutions de mobilités innovantes. Sans oublier nos précieuses infographies, études de cas, templates d’applications et guides…  😉