L Y K O

Connecting the Mobility World

#5 HVV Switch – Expérience utilisateur : 10 applications MaaS passées au peigne fin

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
hvv-switch-maas-application
Temps de lecture : 5 minutes

Lancée en juin 2020 par les opérateurs Hamburger Hochbahn AG et le Hamburger Verkehrsverbund, HVV Switch fait le bonheur des Hambourgeois. Comptant plus de 100 000 téléchargements, aujourd’hui l’application offre de nombreuses fonctionnalités, simplifiant le quotidien de ses utilisateurs.

Avec notamment l’intégration d’une expérience « multimodale », permettant la réservation d’un seul mode de transport parmi plusieurs alternatives. Et, une expérience « billettique », offrant un accès direct à l’achat de titres de transport. Deux manières de consommer la mobilité que nous allons scruter dans cet articleUne analyse tirée de notre analyse comparative.

New call-to-action

Multimodale : 5 opérateurs, aucun deep-link !

Contrairement à la plupart des applications MaaS que nous avons étudié, HVV se démarque par le fait de ne procéder qu’à des intégrations profondes sur la totalité des fournisseurs de mobilité. En effet, en une seule inscription, l’utilisateur a la possibilité d’accéder à trois parcours monomodaux différents. Par CB ou via PayPal, il peut réserver et régler un véhicule d’autopartage, un transport à la demande ou encore une trottinette électrique. Et ce, sans sortir une seule fois de l’application, tout comme l’application MaaS de Saint-Etienne, Moovizy.

À son lancement, HVV Switch commença par intégrer la réservation de navette à la demande MOIA. Un service d’autopartage, filiale du groupe Volkswagen, arrivé à Hambourg en avril 2019, qui projette d’intégrer dans sa flotte des véhicules autonomes d’ici 2025. Un choix stratégique, du fait qu’elle couvre la majorité des districts situés en périphérie de la ville, complétant ainsi parfaitement le réseau de transport public de Hambourg. Une offre que l’on retrouve également dans l’application. Et ce n’est pas un hasard…

Régie par le modèle dit « integrator by transport », c’est HVV et Hochbahn, exploitant du réseau de transport public qui gère l’application MaaS. Un des quatre modèles de gouvernance définis par l’l’UITP (Union Internationale des Transports Publics), permettant à l’application d’établir une connexion directe avec la billettique des titres de transport. Pour en savoir plus sur les trois autres modèles, n’hésitez pas à consulter notre dossier.

New call-to-action

Afin de diversifier son offre multimodale, c’est l’ensemble de l’offre d’autopartage SIXT SHARE qui fait son entrée en mai 2021. L’utilisateur retrouve ainsi des véhicules électriques, citadines, berlines, breaks, … Avec la possibilité de les réserver jusqu’à pendant 27 jours.

Quelques mois plus tard, HVV Switch passe à la vitesse supérieure en intégrant le service d’autopartage MILES et le premier fournisseur européen de trottinettes électriques TIER. Deux leaders sur leur marché offrant une flotte conséquente, mais surtout la possibilité d’étoffer sa couverture. En effet, MILES propose également le tarif « City-to-City » permettant de relier deux villes différentes parmi à Berlin, Hambourg, Munich, Potsdam, Cologne.

 Une offre disponible depuis l’accueil (discovery)…

Se démarquant des autres applications MaaS, HVV Switch se différencie au niveau de son UI. Ne disposant pas de calculateur d’itinéraire, cette dernière ne propose pas de planification de trajets. L’accent est mis sur l’utilisation sur un départ immédiat. Tout est mis œuvre pour consommer la mobilité de manière rapide et directe. Tout comme Gaiyo, HVV Switch présente l’exhaustivité de son offre sous la forme d’une marketplace.

Une interface optimisée au maximum par une ergonomie qui sort de l’ordinaire. En effet, l’utilisateur n’a qu’à scroller de haut en bas, pour afficher les différents volets des opérateurs intégrés. Une navigation courante adoptée des réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ou encore TikTok. Une pratique innée donnant l’impression d’avoir accès à un nombre illimité d’offres.

Dans chaque volet, l’utilisateur retrouve l’ensemble des informations essentielles avant la sélection, comme illustré dans le schéma ci-dessous.  Allant du coût, au type de véhicule, à la géolocalisation de celle-ci ou encore de l’itinéraire pour s’y rendre…

Par ailleurs, important de souligner que tout comme Jelbi ou encore WienMobil, HVV Switch intègre la plupart de son offre dans des hubs de mobilité. Aujourd’hui, l’application référence plus de 80 hubs, répartis à travers toute l’agglomération hambourgeois. Situés à proximité de lieux stratégiques, on y retrouve aussi bien les véhicules d’autopartage intégrés dans l’application Miles, Six Share.


Mais également des vélos en libre-service, parking à vélos, ou encore des bornes de recharge électriques. Une offre exhaustive permettant de favoriser l’intermodalité et couvrir les premiers et derniers kilomètres. Pour aller encore plus loin et découvrir comment proposer une expérience UX sans couture lors d’un trajet intermodal, n’hésitez pas à consulter notre guide.

New call-to-action

Billettique : L’achat direct de M-ticket

Grâce à son accès direct au système de distribution de la HVV, l’application offre à ses utilisateurs l’accès à la billettique digitalisée. Plus besoin de la carte magnétique, HVV Switch devient le précieux sésame. Une compatibilité entre les différents terminaux et médias permise par « la norme cEMV, un standard international de sécurité des cartes de paiement sans contact et émulés par Apple/Google Pay». Un parcours utilisateur de l’application qui dépend du système de billettique déjà mise en place par l’opérateur de transports publics. Trois modèles de cEMV définis à la base par UK Card Association, à savoir :

single-tap-paiement-transport
Single-Tap

Dans ce premier modèle, l’utilisateur valide son support (carte ou smartphone) au début de chaque nouveau trajet. Ainsi, aucun calcul tarifaire. Il sera automatiquement prélevé d’un montant fixe, connu à l’avance.

Double-Tap

Ce second modèle offre plus de flexibilité au niveau de la tarification. En effet, l’utilisateur est prélevé précisément du trajet effectué grâce au système de double-tap à l’entrée et à la sortie du réseau de transport.

Pré-achat

Dans ce dernier modèle, l’utilisateur est contraint d’acheter son titre de transport avant son voyage. Un modèle offrant une vision plus large sur l’offre proposée en transports en commun ou encore en train.

Dans le cas de HVV Switch, c’est le modèle de Pré-achat qui est appliqué. L’utilisateur a la possibilité d’acheter 8 types de tickets pour les bus, métro, tram et ferry. Des titres de transport qui varient en fonction de la zone ou la durée de validité. Avec comme particularité, de proposer certains tickets  7% moins chers qu’aux distributeurs ou dans les bus.

Par ailleurs, l’application propose également l’abonnement mensuel de 9 euros, lancé par le Gouvernement allemand ce 1er juin 2022. Un ticket de transport universel à tarif réduit, valable uniquement pour la période estivale (juin, juillet, août). Ce dernier donne accès à tous les transports en commun locaux et en 2e classe dans les trains régionaux.

Lancé afin de compenser la hausse des prix des énergies, la HVV a déclaré déjà avoir vendu 126 500 billets au cours des premiers jours de prévente.  Dont plus de 100 000 d’entre eux via l’application HVV et la boutique en ligne. À ce jour, on compte plus de 400 000 tickets achetés et 680 000 abonnées HVV qui profitent de cette offre. Une déferlante causant notamment la surcharge des serveurs de Hamburger Verkehrsverbund (HVV), le 1er juin dernier.

Schéma récapitulatif de l’application MaaS HVV Switch

Pour découvrir les différentes approches UX, n’hésitez pas à visionner le
replay de notre Webinar : Un aperçu de 10 apps MaaS passées au peigne fin

New call-to-action

Abonnez-vous
à notre Lykonews !

Une fois par mois, recevez par mail le résumé des dernières actus, startups et solutions de mobilités innovantes. Sans oublier nos précieuses infographies, études de cas, templates d’applications et guides…  😉