circle-loader

Si vous pensiez que les applications de navigation telles que Waze, Google Maps ou encore Mappy ne se trompaient jamais. Cela vient d’être remis en question par un artiste berlinois qui a réussi à berner le géant de la Silicon Valley. Comment ? En provoquant un énorme embouteillage en plein de cœur de Berlin, sur Google Maps. Embouteillage qui n’était qu’un leurre. Découvrez sans plus tarder comment il y est parvenu.

Les habitudes de milliers d’utilisateurs chamboulées

embouteillage

Actuellement, les applications de navigation en temps réel font partie intégrante du quotidien de millions de personnes dans le monde. A l’affût des meilleurs astuces pour contourner les ralentissements, les utilisateurs ne jurent plus que par Waze, Google Maps, Apple Plans ou encore Mappy. Basés sur les données de géolocalisations de leurs utilisateurs, leurs puissants algorithmes de routage sont capable de déterminer ainsi l’état du trafic. Au fur et à mesure que la densité et le nombre d’usagers connectés croit, la circulation sera alors considérée comme dense. En effet, d’après le système de Google Maps, un utilisateur équivaut à une voiture. C’est de ce constat qu’est venue l’idée au jeune artiste berlinois, Simon Weckert.

99 smartphones et le tour est joué sur Google Maps

Baptisé « Google Maps Hacks », le principe était simple : Déambuler dans les rues de Berlin en transportant 99 smartphones d’occasion à l’aide d’une petite charrette à bras. En mode navigation ON, il est parvenu à générer sur Google Maps des embouteillages virtuels. Comme expliqué par Simon Weckert sur son site internet, le but était d’illustrer l' »impact dans le monde physique» de ce type d’application. Ce qui a amplement fonctionné, guidant ainsi les autres utilisateurs sur différents itinéraires.


Comme souligné par l’artiste allemand, « Il est possible de faire virer au rouge une rue verte ». Ajoutant également que  » Google Maps apporte des modifications virtuelles à la vraie ville telles que Airbnb sur le marché du logement et leur culture de la mobilité, par exemple. » Pour clôturer cet article et étant donnée qu’une « image » vaut mille mots, retrouvez ci-dessous la vidéo reprenant son expérience. Une vidéo qui compte déjà plus de 300 000 vues en 2 jours.

Et vous, que pensez-vous de cette expérimentation ? Cela relève-t-il du pure génie ?

A voir aussi : [GOOGLE] Toronto : les plans de sa Smart-City dévoilés

Tags:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *