circle-loader

Qui de vous ne s’est jamais agacé derrière son volant, à force de tourner à la recherche d’une place de stationnement en ville ? D’après une étude d’IBM, 66% des personnes ont évité de se rendre en centre ville en raison des problèmes de stationnement. Véritable fléau pour les grandes villes, on estime aujourd’hui que la recherche de places entraînerait pas moins de 30% de la congestion urbaine. Afin de répondre à ces nouveaux défis, de plus en plus de villes se tournent vers les systèmes de parkings intelligents. Zoom sur cette révolution de parking 4.0 …

Le stationnement, la bête noire des automobilistes

30 minutes ! Voici le chiffre à retenir ! Selon une enquête réalisée en 2017 par Harris Interactive pour Ector, service de voituriers, les français perdraient en moyenne 30 minutes par semaine pour se garer. Un temps équivalent à plus d’un jour par an ou encore 2 mois et demi, sur toute une vie. Sachant que 30% estiment même consacrer quasiment une heure par semaine. À cette perte de temps, se rajoute les nuisances sonores et la pollution. En effet, on estime aujourd’hui qu’un véhicule sur trois en ville cherche une place de parking. Des « tournées » entraînant 60% de la pollution urbaine. Sachant que la voiture reste aujourd’hui le mode de transport préféré, les villes n’ont pas d’autres choix que de rendre plus accessibles leurs espaces de stationnement. Et ce, sans passer par la case construction. C’est à ce moment que les parkings intelligents font leurs entrées.

parking-stationnement-intelligent-iot-parking-4-0

Parking 4.0 & IoT, nouveau levier de la Smart City

De l’arrivée des parcmètres au déploiement de panneaux de signalement, le stationnement en ville a connu de nombreuses mutations. Aujourd’hui, la tendance est aux parkings 4.0. Des solutions de stationnement intelligent s’appuyant notamment sur l’IoT (Internet des Objets). En effet, de plus en plus de voiries, sont dotées de capteurs permettant à l’usager de recevoir des informations tels que le nombre ou la localisation de places libres. D’autres systèmes traitent également le dépassement de stationnement, la lecture de plaques d’immatriculation, ou encore le paiement via une application. Entre 2019 et 2028, on estime que le nombre de places de stationnement intelligent triplera. Un véritable gain de temps pour le conducteur, divisant quasiment par deux le temps consacré à la recherche de stationnement. Des bienfaits également ressentis du côté de l’environnement, avec -30% de pollution urbaine.

Santandar, le précurseur en matière de stationnement intelligent

Projet Smart Santander smart city iot espagne europe
© Ucitylab

Avec ces 180 000 habitants, la ville côtière espagnole est aujourd’hui un modèle à suivre en matière de ville connectée et IoT. Poubelles, lampadaires, trottoirs, rues, bus, parking connectés,… Ce sont plus de 20 000 capteurs qui ont été installés. Retenue par la Commission européenne en 2010, la capitale de Cantabrie devient le théâtre du projet « Smart Santander ». Du côté du stationnements sur rue, ce ne sont pas moins de 400 capteurs enterrés. Des capteurs comptabilisant près de 13 500 signalements par jour de places occupées. Des informations par la suite renvoyées sur les 10 panneaux LED installés dans la ville ou directement sur l’application mobile de la ville.

Pour découvrir les résultats spectaculaires de Santander au niveau de la baisse du trafic,
téléchargez vite notre infographie.

telecharger-infographie-chiffre-parking-stationnement-intelligent

À lire également,
Parking, vélo, trottinette : La Ville de Lyon mise tout sur l’intermodalité

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *