circle-loader

Se rendre au travail, aller chez le médecin, faire ses courses, retrouver sa famille… Tous ces déplacements du quotidien ne sont pas toujours accessibles pour tous. En effet bien qu’il existe d’innombrables solutions de mobilité, plus d’un quart des Français1 affirment “qu’ils leur arrivent de renoncer à effectuer une partie de leurs déplacements du fait d’un manque de solutions, de mauvaises conditions de transport”. Une disparité qui s’accentue notamment au niveau des zones périurbaines et rurales. Zoom sur cette mobilité inégalement distribuée, à ce jour, devenue un enjeu crucial pour les collectivités, AOM, startups et entreprises.

Plus qu’un frein au quotidien…

Réel enjeu pour près de trois Français sur cinq 2, la mobilité aujourd’hui représente pour certain plus qu’un simple frein, mais un véritable facteur d’exclusion. C’est en tout cas ce que démontre une étude menée par le cabinet d’études et de conseil, ELABE3. En effet, plus de 4 Français sur 10… Presque 1 Français sur 2 déclarant avoir déjà renoncé ou repoussé à plus tard (par défaut de mobilité) un loisir ou une sortie culturelle. Mais cela ne s’arrête pas là. “36% pour faire des démarches administratives, 30% pour se rendre à un rendez-vous médical, 29% pour pratiquer une activité physique ou sportive, et 26% pour faire ses courses alimentaires“. Un chiffre qui peut paraître aberrant et pourtant, ceci est la triste réalité.

Une réalité qui se répercute également au niveau de l’emploi. En effet, ce même cabinet, mettait en avant le fait que la mobilité était aujourd’hui un frein à l’insertion professionnelle. D’après une précédente étude 4, “près d’un Français sur cinq (19%) déclare avoir déjà renoncé à se rendre à un entretien d’embauche ou dans une structure d’aide à la recherche d’emploi”. Voire carrément à refuser un emploi pour 23% des Français. D’après le second baromètre “Le chômage et ses impacts” de SNC (Solidarités Nouvelles face au Chômage), le secteur géographique serait même aujourd’hui le premier motif de refus d’une offre d’emploi pour 42% des chercheurs d’emplois. Et ce, devant la rémunération (35%) et les conditions de travail/horaires (33%).5

Une offre pas toujours accessible en fonction du territoire

Transports en commun, trains, vélos, de trottinettes, VTC, covoiturage, autopartage,… De nombreuses alternatives s’offrent aujourd’hui à nous. Mais loin d’être transposable en milieu rural, voire périurbain ? En effet, alors en ville et grandes métropoles, 75% des habitants estiment avoir le choix. Un chiffre qui baisse considérablement auprès des habitants vivant en couronne périurbaine 6. Malgré la diversification de l’offre, en 2019 les trottinettes ne couvraient qu’1% du territoire national et 15% d’agglomérations disposaient de vélos en libre-service. Et ce de même au niveau des transports en commun.

Avec 73% de la population française desservie par les transports publics urbains, seul 28% du territoire métropolitain est aujourd’hui couvert 7. Des transports publics pas toujours accessibles à pied ou à vélo… En effet, 1/3 des Français affirment ne pas pouvoir y accéder à vélo et 27% à pied 6. Un chiffre qui explose en milieu rural, passant à 64%. Contre seulement 12% en ville. Contraignant ainsi l’utilisation de la voiture dans 80% des déplacements en zone rurale 8. Forte heureusement, de nouvelles solutions et offres voient le jour pour offrir une mobilité inclusive et plus durable.

Offres solidaires

Location de vélo à prix préférentiel, ou encore de voitures électriques, mise en place de transport à la demande (TAD), de tarification solidaire,… De plus en plus de solutions voient le jour pour aider toutes les personnes, seules ou accompagnées, ayant des difficultés pour se déplacer. Des alternatives proposant des moyens de déplacement à moindre coût. C’est notamment le cas dans les Monts du Lyonnais, mettant à disposition de ses résidents des trajets de taxis pour seulement 2 € 9. Un service piloté par la région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du projet PEnD-Aura+. Une initiation faisant la promotion de “solutions de déplacements économes en énergie, pour tous et tous les territoires”. Fédérant plus de 18 partenaires, aujourd’hui PEnD-Aura+ a permis d’accompagner 4000 personnes10.

Services de covoiturage rural

Ecov, Mobicoop, Atchoum,… Le point commun entre ces trois services, promouvoir une mobilité partagée adaptée à ses zones rurales peu denses. Avec pour ambition de lutter contre l’autosolisme. Mais surtout d’articuler cette offre partagée avec les transports en commun, les parkings relais, les trains,… Complémentaires, aujourd’hui ces services de covoiturage ont pour objectif de fournir une nouvelle offre multimodale. C’est notamment le cas d’Ecov. Service de covoiturage qui a pour ambition d’en faire “la colonne vertébrale d’un système de mobilité nouveau 11“. Et ce via, des Systèmes d’Information Multimodale, offrant aux utilisateurs de découvrir “les différentes combinaisons possibles :  tram / bus / vélo / marche…” Ou encore “acheter un titre de transport via  la billettique du réseau de transport local.”

Alternatives qui à terme pourraient être directement connectées à des plateformes locales de mobilité. Telle que Wimoov aujourd’hui déployé dans plus de neuf régions couvertes. Ces 25 plateformes répondent aux besoins de mobilité de près de 11000 bénéficiaires. Ou encore connecter à des applications MaaS (Mobility as a service). Plateformes en pleine explosion permettant de planifier des trajets intermodaux et réserver directement n’importe quels modes de transport.

Infographie-mobilite-inclusive

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre précédente infographie
” MaaS : la solution de mobilité au service de l’intermodalité”

1 http://barometremobilites-quotidien.org/wp-content/uploads/2020/01/synthese-barometre-29-01-2020.pdf
2 http://www.mobiliteinclusive.com/wp-content/uploads/2015/11/ELABE_LMI_Mobilite-et-emploi_14122016.pdf
3 https://elabe.fr/se-deplacer-facilement-un-indispensable-pour-la-qualite-de-vie-au-quotidien/
4 https://elabe.fr/etude-mobilite-emploi-4emes-rencontres-de-mobilite-inclusive/
5 https://snc.asso.fr/ressources/_publications/1/73d8d8f-2273-SNC-Barometre-2019.pdf
6 http://barometremobilites-quotidien.org/wp-content/uploads/2020/01/Document-technique.pdf
7 https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2019/12/20191128_DP_Observatoire-de-la-mobilite%CC%81_V.pdf
8 https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/comment-les-francais-se-deplacent-ils-en-2019-resultats-de-lenquete-mobilite-des personnes#:~:text=Cela%20repr%C3%A9sente%20en%20moyenne%203,de%20plus%20qu%27en%202008.&text=Un%20d%C3%A9placement%20moyen%20dure%20d%C3%A9sormais,tous%20les%20modes%20de%20transport
9 https://www.cc-montsdulyonnais.fr/transport-social-monts-du-lyonnais
10 https://www.auvergnerhonealpes-ee.fr/projets/projet/pendaura
11 https://www.ecov.fr/fr/page/nos-solutions
12 https://leonard.vinci.com/les-zones-rurales-a-lassaut-du-regne-automobile/

À propos de Lyko

Expert du MaaS (Mobility as a Service), Lyko met à disposition des collectivités, des industries du tourisme et de la mobilité une suite d’outils intelligents permettant de simplifier le développement de leur propre solution de mobilité intermodale. En quelques lignes de codes, nous leur offrons la possibilité de se connecter instantanément aux données et aux systèmes de distribution de plus de 1 500 opérateurs de transports publics et privés, répartis dans toute l’Europe. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre site internet lyko.tech.

Post a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *