circle-loader

Comme tous les derniers mercredis du mois, retrouvez notre résumé des actualités en matière de mobilité qui ont marqué février. Au sommaire de ce Mobi’Zap : le rachat du canadien Bombardier par le groupe français Alstom, les statistiques sur les grandes métropoles au sujet des transports en commun et enfin la solution miracle pour limiter les bouchons en ville.

La naissance d’un champion mondial du rail, potentiellement tricolore

Un an après le véto de sa fusion avec l’allemand Siemens, le groupe Alstom vient de s’emparer des trains de Bombardier Transport, ce 17 février. Ceci fut rendu public suite au protocole d’accord signé avec Bombardier et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). On estime ce rachat entre 5,8 et 6,2 milliards de dollars. Une acquisition effectuée notamment en partie par le biais d’échange d’actions. En effet, le fond de pension canadien CDPQ deviendra à terme le premier actionnaire d’Alstom avec 17% du capital, reléguant ainsi Bouygues. Ceci prendra réellement effet d’ici un an, courant second semestre 2021. À noter, qu’aucune instabilité est annoncée au niveau des emplois.

alstom-bombardier - mobi'zap de fevrier

Le but de cette acquisition : Étendre son positionnement mondial face à ses concurrents tels que le géant chinois CRRC ou encore le russe Transmassholding. Comme souligné par Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom, « cette acquisition renforcera notre présence internationale […]. Bombardier Transport apportera à Alstom une complémentarité géographique et industrielle sur des marchés en croissance « . En effet, l’activité de Bombardier était essentiellement européen, dont la majeure partie en Allemagne.

Les chiffres clés des habitudes en transports en commun

Suite au dernier rapport de l’application Moovit, publié en février, nous pouvons aujourd’hui déterminer dans quelles grandes villes mondiales les transports publics ont été les plus performants en 2019. Durée de trajets, nombre de correspondances, temps d’attente moyen, distance de marche, utilisation des transports en commun, fréquence d’usage de la micro-mobilité,etc. Tout nous est dévoilé dans cette étude globale, basée sur 99 villes. On apprend ainsi que Paris enregistre le taux de correspondance le plus élevé d’Europe. Avec en moyenne, 1 parisien sur 3 qui effectue au minimum 3 correspondances sur son trajet RATP. Autre donnée, en matière d’intermodalité avec, 35% d’utilisateurs qui combinent lors de leur trajet transport en commun et micro-mobilité. Pour découvrir d’autres chiffres marquants, n’hésitez pas à visionner ci-dessous le Mobi’Zap.

La solution miracle pour lutter contre les bouchons en villes

Annoncée comme la solution à tous les problèmes de pollution et congestion urbaine, cette solution n’est adoptée que par les villes de Londres, Milan ou encore Stockholm. Nous faisons bien effectivement référence aux péages urbains. Situés à l’entrée des villes, ces péages ont pour but premier de partir à la chasse aux véhicules en les dissuadant d’accéder aux centres villes. Rejeté du projet de loi d’orientation des mobilités au profit des ZFE, ce dispositif reste tout de même une piste à explorer. En effet, à Londres depuis sa mise en place en 2003, le trafic routier a baissé de près de 15%, couplé à une augmentation du nombre de vélos de 50%.

Londres trafic peage urbain - mobi'zap de fevrier

Toutefois souvent peu appréciés auprès des résidents, certaines villes ont tenté d’instaurer des systèmes moins radicaux. C’est notamment le cas de Rotterdam avec son péage urbain inversé. Aux heures de pointe, la municipalité rémunère jusqu’à 120 euros, les automobilistes prêt à laisser leur voiture au garage.

Alors pour voir comment fonctionne ce péage inversé,
regardez vite notre Mobi’Zap de février 👇 :

Si ce Mobi’Zap vous a plu, n’hésitez pas à revoir notre Mobi’zap de janvier !

A voir aussi : [INFOGRAPHIE] Les transports en commun gratuits, avenir ou utopie ?

Tags:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *