circle-loader

En cette dernière semaine de Février, retrouvez notre sélection des 3 évènements en matière de mobilité et de transport qui ont marqué ce mois. Au programme : La récente commande de 200 robots taxis passée par une grande compagnie aérienne. La nouvelle fonctionnalité de Google permettant de payer directement depuis Maps son parking ou encore son ticket de bus. En enfin, l’intégration d’un nouvel opérateur de micro-mobilité sur l’application UK de Moovit.

200 eVTOL commandés par United Airlines à Archer

Annoncé le 10 février dernier, la startup américaine Archer a dévoilé avoir conclu un accord avec le géant américain United Airlines. En effet, la compagnie aérienne serait en passe d’acheter jusqu’à 200 aéronefs électriques à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL). Equivalent à plus d’un milliard de dollars d’investissement, avec une option d’achat supplémentaire de 500 millions de dollars.

Totalement séduite, la compagnie envisage de déployer un service permettant de faciliter les liaisons entre les aéroports et les centres villes. Plus rapide, plus économique mais surtout plus écologique, ce nouveau services de mobilité sera ainsi capable de voler jusqu’à 241 km/h et accueillir dans sa première version jusqu’à 2 passagers.

Archer-evtol-united-airlines-fevrier
© Archer

Avec une livraison prévue d’ici 2024 par Archer, le service exploité par un des partenaires de United Airlines, devrait lui voir le jour d’ici 2026. Considérés par beaucoup comme l’avenir du transport urbain, United Airlines s’est par ailleurs engagée à accompagner et investir dans Archer. Comme énoncé par Brett Adxock, co-fondateur et co-CEO d’Archer, “Cet accord représente bien plus qu’un simple accord commercial pour nos aéronefs”. Un nouveau partenariat permettant notamment au jeune pousse américain de récolter jusqu’à 1,1 milliard de dollars. Provenant entre autres d’United Airlines, Stellantis (anciennement Fiat Chrysler Automobiles). Mais également de Baron Capital Group, les fonds Federated Hermes Kaufmann, Mubadala Capital, Putnam Investments. Ou encore, Access Industries et Ken Moelis.

Payer son parking et son ticket sur Google Maps, c’est possible…

Annoncé il y a quelques jours, Google Maps vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité, plus qu’attendue en cette période de pandémie. A savoir le paiement intégré sur l’application des frais de stationnement et des transports en commun. Comme déclaré par le géant californien, “Ces temps-ci, les gens se désinfectent plus les mains et évitent autant que possible de toucher les surfaces publiques. Grâce à l’intégration avec les fournisseurs de solutions de stationnement Passport et ParkMobile, vous pouvez désormais payer facilement votre stationnement directement dans l’app Maps, et éviter de toucher le parcmètre.”

En test depuis septembre dans la ville d’Austin, Google Maps a ainsi pris la décision d’étendre cette fonctionnalité sur plus de 400 villes américaines. Incluant notamment New York, Los Angeles ou encore Boston. Mais également de permettre à leurs utilisateurs de payer également leur titre de transport. Et ce via Google Pay et grâce à un partenariat conclu avec 80 agences à travers le monde. Actuellement disponible uniquement sur Android, le géant californien souhaite à terme déployer une version iOs.

© Google

Intégration de l’opérateur de micromobilité Béryl sur Moovit

Dans le top 10 des applications de navigation les plus utilisées, Moovit ne cesse de mettre à jour son app. Avec comme objectif d’offrir à ses utilisateurs un maximum d’alternatives, la version UK de l’application urbaine de mobilité vient d’intégrer mi-février l’opérateur anglais de micro-mobilité Beryl. Basé à Londres, ce dernier propose à la fois des vélos, vélos électriques et scooters, depuis 2012. Dorénavant disponible sur Moovit, l’utilisateur aura la possibilité de localiser l’engin le plus proche.

beryl-uk-scooter-bike-micromobility-mobility
© Beryl

Une fonctionnalité qui risque d’être fortement utilisée, notamment en cette période de COVID-19. En effet, d’après le dernier rapport mondial 2020 des transports publics de Moovit, en moyenne près de 35% des utilisateurs de vélos et de scooters au Royaume-Uni préfèrent combiner et effectuer leur premier ou dernier kilomètres en transports en commun. Comme affirmé par Luke Redfern, responsable partenariat UK de Moovit, “De Norwich à Bournemouth, les usagers peuvent désormais trouver plusieurs options de mobilité alternative et profiter des modes de transports les plus pratiques pour se rendre du point A au point B”. De quoi favoriser l’intermodalité et le MaaS !

A découvrir également notre dernière infographie :
Les applications d’itinéraires, en route vers le MaaS

À propos de Lyko

Expert du MaaS (Mobility as a Service), Lyko met à disposition des collectivités, des industries du tourisme et de la mobilité une suite d’outils intelligents permettant de simplifier le développement de leur propre solution de mobilité intermodale. En quelques lignes de codes, nous leur offrons la possibilité de se connecter instantanément aux données et aux systèmes de distribution de plus de 1 500 opérateurs de transports publics et privés, répartis dans toute l’Europe. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre site internet lyko.tech.

Tags:

Post a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *