circle-loader

Comme chaque dernier mercredi du mois, retrouvez notre condensé des actualités mobilités qui ont marquées ce mois de juin. Au programme de ce Mobi’Zap : le plan de relance « TER de France », la flotte de vélos Jump retirée de Paris et enfin le développement des avions hydrogènes en Allemagne et en France.

SNCF : Plan de relance inédit pour l’été à partir du 22 juin

Alors que la SNCF subit une lourde crise due au coronavirus, cette dernière lance un plan de relance ferroviaire. En effet, seulement 25% des voyageurs sont revenus depuis le déconfinement. Afin de relancer son activité, elle met donc en place le plan « TER de France ».

© SNCF

Avec 9 français sur 10 qui vont, cet été, prendre leurs vacances en France, la SNCF souhaiterait permettre aux français de consommer un tourisme plus durable et local. Comment ? En proposant des TER à moindre coût, à partir du 22 juin. Pour se faire, la SNCF met en place 4 dispositifs inédits. A savoir :

  • Une carte interactive digitale regroupant une centaine de destinations touristiques françaises.
  • Deux millions de billets à petits prix (10€).
  • Un accès libre à toutes les lignes de TER de France pour les abonnés actuels.
  • Et enfin, la mise en place d’un pass jeune TER de France au prix de 29€.

JUMP : Retrait de l’ensemble de sa flotte dans Paris

Depuis le début du déconfinement, la pratique du vélo connait un grand succès. Cependant, le tout dernier opérateur privé de vélo en free-floating présent à Paris, a retiré sa flotte au weekend du 12 juin. Présente à Paris depuis avril 2019, Jump est composée de 5000 vélos électriques et de 430 trottinettes électriques. Uber explique que Lime ayant racheté l’opérateur Jump, c’est dans l’attente de la conclusion d’un partenariat que la flotte est stockée dans différents entrepôts dans Paris.

Velo jump - retiré de Paris en juin

Cependant cette explication ne satisfait pas entièrement les spécialistes de la micro-mobilité. En effet, il serait difficile selon eux de se faire une place dans la capitale. La présence de Vélib (financée par la mairie de Paris) et Véligo (financée par la région Ile-de-France) serait un véritable frein pour les opérateurs privés. En effet, dans ce secteur il est très difficile pour l’instant de trouver un équilibre financier sans subvention.

ALLEMAGNE : Un plan de 9 milliards d’euros dans l’hydrogène

D’ici 2025, l’avion du futur pourrait avoir une empreinte carbone neutre. Mais pour cela, il faut que de nouvelle innovation voit le jour en France. Et ce, notamment avec des avions prenant de nouvelles formes afin de gagner en aérodynamisme.

HES energy systems
© HES Energy Systems

Le développement des hydrocarbures augmente de plus en plus et l’Allemagne compte bien saisir l’opportunité. En effet, elle a récemment annoncé un plan de 9 milliards d’euros au cours des prochaines années. L’objectif : Devenir le premier producteur mondial d’hydrogène. Ce choix du futur apparaît aussi dans le même temps que l’idée de relocaliser les besoins nécessaires à l’économie augmente. Pour l’heure, les technologies hydrogènes répondent aux attentes des défenseurs des énergies vertes car elles permettent son stockage. Cependant, la France est face à un choix. Soit elle continue son investissement dans le développement des batteries lithium. Ou bien, elle doit allouer un budget conséquent au développement des énergies hydrogènes. Un budget pour l’heure de seulement de 10 millions d’euros.

Pour finir,
regardez vite notre Mobi’Zap de juin 👇 :

Si ce Mobi’Zap vous a plu,
n’hésitez pas à visionner nos anciens Mobi’Zap.

À lire aussi : [PARTENARIAT] Uber rejoint la SNCF sur son application multimodale

Tags:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *