circle-loader

C’est le moment de notre rendez-vous mensuel, Lyko vous résume l’essentiel de l’actualité et des évolutions en matière de mobilité et de transport dans le monde. Pour ce dixième Mobi’Zap, la préservation de l’environnement est au cœur des débats. Au programme ce mois ci, Uber dans le viseur des ONG européennes pour cause de pollution, la décision historique prise par la banque européenne d’investissements et enfin les changements apportés par l’adoption de la loi d’ orientation des mobilités (LOM).

Les voitures Uber ont un impact considérable sur la pollution de l’air

Le géant américain Uber est l’une des entreprises qui a révolutionné notre façon de nous déplacer, durant l’émergence de la technologie digitale. Malheureusement, une nouvelle étude a démontré qu’Uber n’a pas que des impacts positifs sur notre société actuelle.  En effet, épinglé par une coalition d’ONG, un rapport a notamment mentionné une augmentation de la flotte d’Uber à Paris qui serait passé de 10 000 à 20 000 conducteurs entre 2016 et 2018. Les kilomètres effectués par ces voitures supplémentaires à Paris mais aussi à Londres produisent environ 515 kilotonnes d’émissions de CO2 par an ». Soit l’équivalent de « 250 000 voitures supplémentaires appartenant à des particuliers ». Comme solution, la coalition demande ainsi à l’entreprise d’aider ses chauffeurs à se doter de véhicules moins polluants.

La flotte de Uber à augmenté de 10.000 chauffeurs en 2 ans, de 2016 à 2018
La flotte de Uber à augmenté de 10.000 chauffeurs en 2 ans, de 2016 à 2018

La Banque européenne d’investissement ne financera plus les énergies fossiles

La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé jeudi 14 novembre qu’elle cesserait de financer de nouveaux projets liés aux énergies fossiles, y compris le gaz, à partir de 2022. Une décision saluée pour sa contribution à la lutte contre le changement climatique. La décision est « historique », selon le ministre de l’Economie français Bruno Le Maire. « Un bond de géant », pour le président de la BEI Werner Hoyer. La Commission européenne a soutenu cette nouvelle politique de la BEI, et s’est dit satisfaite d’un « arrangement transitoire pour l’abandon progressif des projets gaziers, y compris les projets vitaux d’interconnexion et de stockage de gaz, les projets dits d’intérêt commun ».

Outre l’annonce phare sur les énergies fossiles, la BEI espère débloquer jusqu’à 1.000 milliards d’euros d’investissements dans l’action pour le climat et le développement durable au cours de la prochaine décennie. La BEI va introduire fin 2021 une norme de performance, un seuil d’émissions fixé à 250 grammes de CO2 par kilowattheure, auquel devront se conformer les futurs projets pour être approuvés.

La loi LOM : ce qu’il faut retenir !

L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi d’orientation des mobilités, lors de sa séance publique le 19 novembre 2019. Cette loi est fondée sur 3 objectifs majeurs :

  • Investir plus et mieux dans les transports du quotidien.
  • Faciliter et encourager le déploiement de nouvelles solutions pour permettre à tous de se déplacer.
  • Engager la transition vers une mobilité plus propre.

La mobilité domicile-travail est au cœur du dialogue social dans les entreprises : elle deviendra un thème obligatoire de négociation sociale pour s’assurer que les entreprises s’engagent à faciliter les trajets de leurs salariés. Cet accompagnement pourra prendre la forme d’un titre-mobilité, sur le modèle ticket restaurant.

Un forfait mobilité durable, jusqu’à 400 €/an pour aller au travail en covoiturage ou en vélo : les employeurs pourront contribuer aux frais de déplacements de leurs salariés par ce forfait, exonéré d’impôts et de cotisations sociales. L’État le généralisera à tous ses agents dès 2020 à hauteur de 200 €/an.

La loi mobilités créera également le cadre de régulation pour les services en free-floating, et rééquilibrera les relations entre chauffeurs VTC, livreurs et plateformes.

Visionnez le Mobi’Zap de novembre 2019, ci-dessous :

Mobi’Zap Novembre 2019 : Les dernières actus mobilités du 25/11/2019

Si ce Mobi’Zap vous a plu,
n’hésitez pas à aller revoir notre Mobi’zap 8 !

A voir aussi : Mobi’Zap #7 : Les dernières actus mobilités du 23/09/2019

Tags:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *