L Y K O

Connecting the Mobility World

#1 Moovizy – Expérience utilisateur : 10 applications MaaS passées au peigne fin

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Temps de lecture : 5 minutes

En finale des Unions internationales des transports publics Awards, Moovizy a su se démarquer dans la course du MaaS. Sélectionnée aux côtés de deux grandes capitales Berlin et Moscou, l’application développée par la Métropole de Saint-Etienne est parmi les trois finalistes dans la catégorie « Multimodal Intégration ». Une nomination qui n’est pas le fruit du hasard… Depuis son lancement en septembre 2016, l’application s’efforce à simplifier au maximum les déplacements sur l’agglomération des Verts. Avec comme objectif d’offrir lapplication Best-in-class, ayant pour particularité de regrouper différentes expériences au sein d’une même plateforme.

Une expérience « multimodale », permettant la réservation d’un seul mode transport parmi plusieurs alternatives. Une expérience « intermodale », ayant pour but de proposer le meilleur trajet porte-à-porte via le calculateur. Et enfin, une expérience « billettique », offrant un accès direct à l’achat de titres de transport. Trois manières de consommer la mobilité. Zoom sur l’UX design de cette solution MaaS qui compte déjà plus de 150 000 téléchargements dans une ville de plus de 170 000 habitants. Une analyse tirée de notre analyse comparative.

New call-to-action

1. Multimodale : Une dizaine d’opérateurs intégrés

Alors que le concept du MaaS commençait à prendre à peine de l’ampleur en France, l’application stéphanoise avait comme premier défi de convaincre un maximum d’opérateurs de transport. Lancée en 2016, Moovizy a su créer son propre écosystème de fournisseurs de service de mobilité. Que cela soit à l’échelle locale avec l’intégration des vélos en libre-service « Véliverts » ou encore « Radio taxis Saint-Etienne« . Mais également, à l’échelle régionale avec le service de covoiturage de la région Auvergne Rhône-Alpes « Mov’ici » ou encore les car Région Loire. Une offre exhaustive incluant par ailleurs le service d’autopartage « Citiz« , disponible dans plusieurs villes en France. Mais surtout la société de transport de l’agglomération stéphanoise (« STAS« ), à l’origine de cette application MaaS.

En effet, Moovizy est régie par le modèle dit « integrator by transport ». Un des quatre modèles de gouvernance définis par l’l’UITP (Union Internationale des Transports Publics). Dans ce modèle, c’est la STAS, exploitant du réseau de transport public qui gère la solution MaaS. Et ce, en collaboration avec Cityway, filiale innovation de Transdev. Pour découvrir les trois autres modèles de gouvernance, n’hésitez pas à consulter notre dossier.

New call-to-action

Un choix stratégique intéressant, car en 2016 le réseau de la STAS enregistrait environ 73,000 clients par jour. En confiant le projet MaaS à la STAS, Moovizy a pu facilement se connecter aux systèmes de distribution de l’application MaaS. Et ce, de façon profonde. En effet, important de souligner que Moovizy a fait le choix d’intégrer quasiment que des paiements in-app. Une expérience utilisateur que l’on retrouve également avec d’autres fournisseurs de mobilité privés. C’est notamment le cas de Véliverts ou encore Radiotaxis. Aucune redirection vers un site tiers, tous les paiements s’effectuent en in-app.

Une offre disponible depuis l’accueil (discovery)…

Une exhaustivité de l’offre que l’utilisateur retrouve sur une carte interactive, élément central de la home. L’utilisateur accède ainsi à une vue d’ensemble des 8 modes de transport à sa disposition. À savoir, les bus, les trams, vélos en libre-service, véhicules d’autopartage, parking, taxis, trains, autobus et covoiturage. Avec la possibilité de les filtrer sans avoir à passer par le calculateur d’itinéraire, comme illustré dans le schéma ci-dessous.

2. Intermodale : des trajets porte-à-porte jusqu’à Lyon !

À la sortie de sa deuxième version, Moovizy a apporté de nombreuses améliorations significatives incluant une révision de l’UI/UX, la mise en place d’un service client, mais également l’évolution vers un calculateur de trajet intermodal. En effet, l’utilisateur a aujourd’hui la possibilité de planifier des trajets combinés, pour des départs immédiats ou futurs. Présentés sous forme de listes, l’utilisateur retrouve les différents temps de trajet ou encore l’empreinte carbone de chaque itinéraire.

Des trajets intermodaux incluant uniquement la voiture personnelle, les transports en commun (STAS et TCL l’opérateur de transport en commun de Lyon) et/ou l’offre régionale de la SNCF. Avec au niveau paiement, le règlement seulement du transport en commun. Pour aller encore plus loin dans cette expérience intermodale, n’hésitez pas à consulter notre guide.

New call-to-action

3. Billettique : L’achat direct de M-ticket

Grâce à son accès direct au système de distribution de la STAS, Moovizy permet à ces utilisateurs d’intégrer une billettique digitalisée. Plus besoin de la carte magnétique Ourà, l’application Moovizy devient le précieux sésame. Une compatibilité entre les différents terminaux et médias permise par « la norme cEMV, un standard international de sécurité des cartes de paiement sans contact et émulés par Apple/Google Pay». Un parcours utilisateur de l’application qui dépend du système de billettique déjà mise en place par l’opérateur de transports publics. Trois modèles de cEMV définis à la base par UK Card Association, à savoir :

single-tap-paiement-transport
Single-Tap

Dans ce premier modèle, l’utilisateur valide son support (carte ou smartphone) au début de chaque nouveau trajet. Ainsi, aucun calcul tarifaire. Il sera automatiquement prélevé d’un montant fixe, connu à l’avance.

Double-Tap

Ce second modèle offre plus de flexibilité au niveau de la tarification. En effet, l’utilisateur est prélevé précisément du trajet effectué grâce au système de double-tap à l’entrée et à la sortie du réseau de transport.

Pré-achat

Dans ce dernier modèle, l’utilisateur est contraint d’acheter son titre de transport avant son voyage. Un modèle offrant une vision plus large sur l’offre proposée en transports en commun ou encore en train.

Dans le cas de Moovizy, c’est le modèle Single-Tap qui a été privilégié. Pour chaque paiement, il donne ainsi droit à un M-ticket à 1,40 €, valable 1 h 30 sur tout le réseau STAS. Un paiement à la consommation qui est prélevé au début du mois suivant sur la carte bancaire enregistrée. Avec la mise en place d’une stratégie d’incitation donnant le droit à « un avoir de 4 € sur l’achat de prochains tickets sur Moovizy, au bout de 10 achats de titre de transport sur une période de 3 mois. » Toutefois, important de préciser que ce processus ne permet pas d’achats à l’avance.

Concernant la validation, Moovizy avait fait le choix au départ d’installer 400 beacons dans les véhicules du réseau STAS. Une petite balise sans fil déployée par Saint-Étienne Métropole dans le cadre de la stratégie numérique de l’agglomération. Une technologie constituant une première nationale, mais qui évoluera vers la technologie NFC et installation de QR code à l’entrée des bus et près des portes dans les tramways.

Schéma récapitulatif de l’application MaaS Moovizy

Pour les plus curieux d’entre vous, découvrez le replay de notre webinar
dévoilant les clés du succès d’une expérience utilisateur dans une app MaaS

New call-to-action

Abonnez-vous
à notre Lykonews !

Une fois par mois, recevez par mail le résumé des dernières actus, startups et solutions de mobilités innovantes. Sans oublier nos précieuses infographies, études de cas, templates d’applications et guides…  😉