circle-loader

“OSM est à la cartographie ce que Wikipédia est à la connaissance” Une citation reprise sur le forum linuxfr.org. Bâtie par une communauté de contributeurs bénévoles, OSM est aujourd’hui sans aucun doute une véritable mine d’or. Que vous soyez geogeek, développeur ou encore simple utilisateur d’applications de mobilité, découvrez à travers notre infographie du mois les raisons du succès d’OpenStreetMap. Plus grand IGB au monde (Information Géographique bénévole) aujourd’hui utilisé par de grands organismes tels qu’Uber, Baidu Maps, Apple Plans, Bing Maps, Air France encore les Nations Unis.

Plus de 7,5 millions de membres

C’est en 2004 que Steve Coast ingénieur britannique, lance OpenStreetMap afin de contourner les coûts excessives de l’utilisation de données cartographiques en Angleterre. En effet, auparavant seul l’Ordnance Survey, Service cartographique de l’État équivalent avec l’IGN en France, était en charge de la cartographie du pays. Comme déclaré dans un article en 2007 par le fondateur d’OSM, “Lorsque vous mettez la main sur ces données, vous ne pouvez pas faire grand-chose avec elles en raison des nombreuses restrictions de licence. ”

Tout le contraire avec OpenStreetMap qui a complétement révolutionner ce modèle. En effet, à la manière de Wikipédia, ce dernier permet la consultation, la modification, l’utilisation et l’exploitation, à condition de créditer OSM et ses contributeurs”. Habitant aux quatre coins du monde, plus de 7,5 millions de contributeurs volontaires partagent un même objectif. A savoir, proposer des données cartographiques ouvertes, disponibles sous la licence libre Open Data Commons Open Database License (ODbL). Une licence accordée par la Fondation OpenStreetMap (OSMF). Alimentée et mise à jour quotidiennement, OSM ce n’est pas moins de 4,5 millions de modification par jour. Avec le 25 février dernier, 100 millions de modifications atteint, depuis son lancement.

Modifications effectuées par mois sur OpenStreetMap | © wiki.openstreetmap.org

Près de 17% des modifications effectuées par des entreprises

Une courbe en totale expansion, notamment avec en 2014 l’arrivée de grands groupes privés. Tels que Uber, Grab, Microsoft, Amazon, Facebook, Apple ou encore MapBox & Development Seed. En effet, d’après l’article publié dans le ISPRS International Journal of Geo-Informationces, ces 5 dernières années, le nombre d’entreprises contributeurs est passé d’une dizaine à plus de 1000. Avec par exemple Apple qui en 2 an est passé de moins de 2 millions à près de 15 millions de modifications.

openstreetmap-osm-apple-facebook-kaart-mapbox-grab-uber-lyft-telenav-amazon-microsolft-devseed-Digitalegypt
Modifications effectuées ces derniers temps par les équipes responsables de la data OSM
Curious Cases of Corporations in OpenStreetMap by Jennings Anderson and Dipto Sarkar

Une explosion expliquée du fait que les entreprises investissent et embauchent leur propre éditeurs. À titre d’exemple, en 2019 le réseau social Facebook a déployé un outil basé sur le machine leaning. Un outil permettant de cartographier au mieux et plus rapidement. Issu du projet Map with AI, il aurait notamment permis d’importer en quelques jours plus de 300 000 miles de routes en Thaïlande. Ou encore plus de 21500 routes suite à une grave inondation à Kerala, en Inde. Autre exemple, avec Apple faisant partie d’un des plus grands contributeurs privés. En effet, en 2019 le groupe a dédié plus de 340 personnes pour la mise à jour d’OSM.

Plus de 8,5 milliards de points GPS

A pied, en fauteuil roulant, à deux roues, en train, en bus, en ski, en avion, à bateau,… OSM est capable de s’adapter à tous ses modes de transport. Et ce grâce aux éléments caractéristiques du système OSM (appelé iD), à savoir :

  • le noeud, constitué d’une longitude et d’une lattitude permettant d’indiquer un objet tel qu’un commerce ou encore un panneau routier ou un arbre.
  • le chemin, utilisé pour indiquer les routes des voies de chemins de fers ou encore cours d’eau
  • les relations permettant de relier certaines lignes
  • Et enfin des attributs afin de qualifier au mieux un objet. Tel que le nombre d’étage d’un bâtiment.

Au 1er mars 2021, OpenStreetMap enregistrait plus de 6,7 milliards de noeuds. Plus de 746 millions de chemins et plus de 8,7 millions de relations. Représentant en 2017, près de 83% du réseau routier complété, d’après un article de recherche de Christopher Barrington-Leigh & Adam Millard-Ball. Des données estimées mi-2020 à plus de 1,67 millions de dollars d’après un rapport d’Accenture.

Retrouvez ci-dessous notre infographie et
le condensé des chiffres clés d’OpenStreetMap à retenir

openstreetmap-infographie

A découvrir également notre article
Transports en commun: les principaux algorithmes de calculs d’itinéraires

À propos de Lyko

Expert du MaaS (Mobility as a Service), Lyko met à disposition des collectivités, des industries du tourisme et de la mobilité une suite d’outils intelligents permettant de simplifier le développement de leur propre solution de mobilité intermodale. En quelques lignes de codes, nous leur offrons la possibilité de se connecter instantanément aux données et aux systèmes de distribution de plus de 1 500 opérateurs de transports publics et privés, répartis dans toute l’Europe. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre site internet lyko.tech.

Tags:

Post a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *