circle-loader

Un an après les Android, les franciliens détenteurs d’un iPhone pourront acheter, valider et recharger leurs titres de transport RATP ainsi que leur pass Navigo, depuis leurs smartphones, à compter du mois de février 2021

Jusqu’alors, seuls les utilisateurs de smartphones Android possédant la technologie NFC avaient la possibilité de tester la version dématérialisée du Pass Navigo. Néanmoins, selon le Parisien, Apple, la région ainsi que Ile-de-France Mobilités ont réussi à trouvé un terrain d’entente. En effet, Apple aurait accepté d’ouvrir la puce NFC de ses smartphones après des mois de batailles.

De ce fait, l’iPhone va pouvoir rattraper les smartphones Android qui ont, pour certains modèles, une longueur d’avance sur la question. Cependant, l’information n’a pas encore été confirmé officiellement ni par la RATP, ni par IDF Mobilités mais ce dernier a retweeté le tweet du Parisien mentionnant l’article.

Pourquoi a-t-il fallu attendre autant de temps pour l’IPhone ?

A cause de deux différends : des désaccords financiers et techniques qui ont découlés sur des mois de négociation.

La première problématique était d’ordre financière. Apple souhaitait appliquer une commission sur la vente de chaque forfait, allant jusqu’à 30% pour un achat ponctuel et 15% pour un abonnement récurrent. Exigence qui a été catégoriquement refusé par Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, d’autant plus que les fabricants Android ont eux, accepté une collaboration sans contrepartie financière. Elle déclare d’ailleurs : “Apple voulait qu’on paye ce service, lorsque les autres opérateurs ont accepté de le prendre à leur charge. Eux se sont engagés sans condition dans ce partenariat. Le risque, si on paye, c’est de se retrouver pieds et poings liés avec Apple. Que se passera-t-il s’ils veulent changer leurs tarifs et qu’on n’est pas d’accords ?”. Il semblerait donc que la pression exercé par la région Ile-de-France ait réussi à faire faillir le géant américain.

Ensuite, la deuxième problématique était d’ordre technique. En effet, Apple ne souhaitait pas ouvrir sa puce NFC à d’autres applications et technologies que celle de ses propres services. A cause de cette contrainte, le service Navigo devait, au préalable, faire une demande de certificat auprès d’Apple. Or, la technologie utilisé par Vianavigo, notamment pour la partie achat, est fourni par une société tiers, Wizway Solutions. De ce fait, des développements techniques, comme l’adaptation de tous les équipements de validation aurait dû être réalisé. Néanmoins, il semblerait que IDF Mobilités ait su trouver un terrain d’entente avec Apple, pour que ce dernier décide finalement de permettre l’utilisation de sa puce NFC par d’autres services.

Une issue finalement positive pour le Pass Navigo

Après une ouverture partielle des tests du Pass Navigo sur smartphone, depuis septembre 2019, c’est donc les propriétaires de la marque à la pomme qui vont pouvoir gérer, valider et réserver leurs titres de transports directement depuis leurs smartphones dès février 2021

Outre l’aspect évidemment pratique, puisque cette technologie fonctionne même avec un téléphone éteint, cette avancée s’inscrit aussi dans la volonté de réduire son empreinte environnementale, en réduisant notamment l’usage du papier, qui est ensuite semé un peu partout dans les rues de la région francilienne.

Cependant, aucun de ces acteurs n’a officiellement confirmé les modalités des différents accords et concessions faites par Apple.

Pour découvrir les autres solutions existantes : [TICKETING] Dématérialisation des tickets : Zoom sur les solutions du marché

À propos de Lyko

Expert du MaaS (Mobility as a Service), Lyko met à disposition des collectivités, des industries du tourisme et de la mobilité une suite d’outils intelligents permettant de simplifier le développement de leur propre solution de mobilité intermodale. En quelques lignes de codes, nous leur offrons la possibilité de se connecter instantanément aux données et aux systèmes de distribution de plus de 1 500 opérateurs de transports publics et privés, répartis dans toute l’Europe. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre site internet lyko.tech.

Tags:

Post a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *