circle-loader

Imaginez une seconde un centre ville où il vous serait facile de vous y rendre sans risquer les bouchons ou encore de pouvoir vous asseoir à n’importe quelle terrasse sans devoir respirer les gaz d’échappement. Aujourd’hui à la quête d’une ville sans voiture, très peu d’agglomérations sont parvenues à réduire les embouteillages et la pollution de l’air. A l’exception d’une, Pontevedra. Ville de 83 000 habitants, située dans le Nord-Ouest de l’Espagne, elle est l’une des premières villes à avoir réussi à chasser les voitures. Zoom sur cette ville avant-garde en terme de la mobilité durable.

La ville qui prône le « sans voiture »

Reconnue comme la ville pionnière en matière de piétonisation, cela fait déjà plus de 20 ans que les voitures sont interdites dans le centre ville de Pontevedra. A ce jour, les pontevedrés effectuent près de 70% des déplacements à pied. Instaurée par Miguel-Anxo Fernandez-Lorez, maire depuis 1999 pour la 5ème fois consécutive, cette piétonisation ne s’est pas faite du jour au lendemain. De la limite de stationnement en centre ville de 15 minutes, au rehaussement des chaussées, en passant par la récente réduction de la limite de vitesse à 10 km/h depuis fin octobre, de vastes travaux d’urbanisation ont été mis en place. Depuis les années 90, ceci à permis notamment de réduire de plus de moitié la pollution et de n’enregistrer aucun accident mortel de la route, depuis 2001.

La représentation même de l’intermodalité

Cette vaste révolution urbaine repose entre autres en grande partie sur la mise en place d’immenses parkings. Surnommés par la mairie de « parkings de dissuasion », ils sont situés autour du centre ville de Pontevedra et entièrement gratuits pendant 24 heures. N’ayant plus besoin de tourner afin de trouver une place, les habitants ont aujourd’hui pris l’habitude d’y garer leur voiture et terminer ainsi leur trajet à pied, en vélo ou bien en trottinette. Une application « Metrominuto » permet notamment d’indiquer la distance et le temps de marche entre les différents points d’attraction de la ville.

Metrominuto, Pontevedra la ville sans voiture

Lyko, la solution intermodale au service des villes françaises

Conscient qu’aujourd’hui il serait difficile de parvenir aussi rapidement au même niveau que Pontevedra, nous savons que la solution ne peut pas uniquement reposer sur une reconstruction de la ville. Toujours aussi accros à leur voiture, par habitude, facilité ou obligation, il est difficile pour presque 9 français sur 10 de se passer de leur véhicule. Grâce à notre puissante API, nous avons pour ambition de les inciter à modifier ces habitudes du quotidien. Véritable boîte à outils de Mobillity as a Service, nous aidons entre autres les collectivités, agences de voyages en ligne, complexes de loisirs, à déployer ou améliorer leur propre solution de mobilité.

banner-article-lyko-tech

Agrégeant près de 1200 opérateurs de transport du monde entier, l’utilisateur a la possibilité à la fois de planifier son trajet, réserver son parking, son vélo, sa trottinette, son VTC, son ticket de transport en commun ou encore une navette aéroport, sur une seule et même plateforme. Et tout cela via un paiement unique, dans le but de rendre les trajets quotidiens et occasionnels plus rapides, plus économiques et plus durables. Pour en apprendre plus sur notre solution B2B, n’hésitez pas à consulter notre site lyko.tech.

Et vous, rêveriez-vous d’un jour vivre dans un « Pontevedra à la française » ?

A découvrir aussi : Transpolis : la ville 2.0 visionnaire sur les nouvelles mobilités

Tags:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *