circle-loader

Suite à la crise liée au coronavirus, les grands groupes français cherchent de plus en plus à se diversifier. C’est le cas de la société SEB qui a tout récemment fondé une alliance avec Marc Simoncini (fondateur de Meetic) afin de porter le projet Angell. Annoncé en novembre 2019, ces nouveaux vélos à assistance électrique ont rencontré un franc succès. Un projet qui a mené aujourd’hui le groupe SEB, leader du petit électroménager, à prendre en charge la production de ces vélos intelligents dans son usine de Is-Sur Tille (Côte d’Or). Mais aussi à prendre part au capital du jeune pousse Angell. Ces vélos répondent notamment à l’intérêt grandissant des français envers les véhicules à deux roues qui s’imposent de plus en plus suite à la pandémie. Zoom sur les différentes caractéristiques qui composent le vélo d’Angell.

Déjà un fort succès pour Angell

C’est à partir de l’été, que le groupe SEB va commencer la production de Angell, un vélo électrique ultra-connecté. Disponible à la vente en septembre 2020, le deux-roues électrique enregistre déjà près de 2.000 précommandes. Un projet innovant qui a su séduire le groupe SEB. En effet, ces derniers vont s’occuper de la production en grande quantité du vélo. L’objectif de la multinationale est clair : Produire une dizaine de milliers de vélos connectés sur son site de Côte-d’Or.

seb-angell-velo
© Angell

Pour Christian Poulin, directeur de l’usine d’Is-Sur-Tille, la spécialisation dans la production d’un nouveau genre de produit est « stratégique mais c’est dans la continuité, aujourd’hui on fabrique déjà des produits haut de gamme mais il faut continuer d’innover et ne pas garder les deux pieds dans le même sabot, il faut continuer et changer de famille de produit, continuer à former les gens et être compétent. » Un nouvelle corde à son arc qui devrait créer de nombreux emplois, dont une cinquantaine liée à la fabrication du vélo et une quinzaine liée à la partie logiciel du produit.

Un design bien pensé

Annoncé en novembre 2019 par Marc Simoninci, fondateur de Meetic et business angel français, le vélo Angell porte de grandes ambitions : « On veut être au vélo ce que l’iPhone a été au téléphone ». Cette smart bike combine à la fois un design matériel poussé et une technologie avancée. En effet, Angell a été dans un premier temps dessiné par le designer français Ora-ïto. Le vélo a été pensé dans un style épuré, avec des lignes fluides et simples. En plus de son style minimaliste, Angell a été conçu pour le rendre le plus léger possible, avec notamment un cadre en aluminium et une fourche en fibre de carbone. De ce fait, le vélo est très léger pour un vélo électrique, puisqu’il pèse seulement 13.9 kg.

De surcroît, Angell est équipé d’une batterie astucieusement mise en place, sous la forme d’un porte-bagage auquel les feux arrières sont intégrés. Dotée d’une autonomie de 70 km, cette batterie peut se recharger en deux heures sur une prise secteur classique. Le vélo est aussi équipé d’un moteur électrique 250 W avec quatre différents modes d’assistance permettant d’aller jusqu’à 25 km/h. Angell est disponible en deux versions, s’adaptant aux différentes morphologies des cyclistes. On retrouve le modèle de base, Angell, s’adressant aux cyclistes mesurant entre 1,65 et 1,95 mètres et le modèle Angell/S, qui lui est plus léger (12.9 kg) et s’adressent aux cyclistes plus petit, à partir de 1,55 mètres.

Un poste de pilotage innovant

La force d’Angell réside enfin dans son poste de pilotage entièrement intégré au guidon. Ce dernier dispose donc d’un écran couleur et tactile de 2,4 pouces entièrement personnalisable. Il peut notamment afficher la météo, l’indice de pollution, le mode d’assistance, le niveau de batterie, le programme de pédalage, la vitesse, les calories consommées ou encore le guidage GPS. Ce dernier est en synchronisation avec les poignées qui possèdent des clignotants et un système tactile qui émet des vibrations pour indiquer la direction que le GPS indique. De plus, en cas de chute, le vélo est capable d’envoyer un message à un contact d’urgence choisi par l’utilisateur.

angell-velo
© Angell

De plus, le vélo sera également accompagné d’une application mobile (disponible sur Android et iOs). Cette application pourra notamment en cas de tentative de vol, lancer une alerte avertissant le propriétaire du changement de position de son vélo. Depuis cette application, l’utilisateur pourra déverrouiller le vélo en étant à moins de 10 mètres grâce au Bluetooth.

angell-application
© Angell

Des gadgets ultra high-tech et ce n’est que le début… D’ici quelques temps, il est fort possible que l’application soit dotée de nouvelles fonctionnalités intelligentes. Et pourquoi pas la planification et réservation de trajets intermodaux grâce à l’API Lyko. Des trajets proposant par exemple à la fois une partie du trajet en vélo Angell puis en train. Avec le billet de train, directement réservé depuis l’application Angell. 😉

À découvrir également Cosmo Connected,
la start-up française qui fait rimer mobilité avec sécurité 😉

A lire également : [DESIGN] Imaginons & Imageons l’application MaaS de demain (Partie 2/3)

banner-article-lyko-tech

Tags:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *