L Y K O

Connecting the Mobility World

TOMP-API : Le futur langage standard dans l’écosystème du MaaS

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
tomp-api-maas--
Temps de lecture : 4 minutes

« Effortless mobility for everyone ». Telle est la vision du groupe de travail TOMP, composé d’acteurs publics et privés. Son objectif : Fournir une interface digitale standardisée pour les fournisseurs de services MaaS et les opérateurs de transport. Et ce, à travers une API open-source, disponible sur GitHub. Etant impliqué nous-même dans son développement au côté d’une quarantaine d’acteurs de la mobilité, nous avons jugé intéressant de consacrer un article présentant l’objectif et les perspectives de TOMP-API.

Parler un même langage

Pour une solution MaaS opérationnelle, il est primordial de faciliter le partage et l’échange de données entre les opérateurs de transports et fournisseurs MaaS. De la planification de trajets en passant par la réservation et le paiement, l’utilisateur espère avant tout une expérience sans couture. Et cela passe notamment par l’unification des données issues de multitude d’opérateurs de transports.  Et pour cela, il est essentiel de convenir d’un protocole de communication standardisée, au niveau des données. Tant au niveau national qu’international. Et c’est là que TOMP-API fait tout son sens.

Acronyme de Transport Operator to MaaS Provider – Application Programming Interface, TOMP-API est déployée suite au lancement de 7 solutions pilotes MaaS par le Ministère Néerlandais des Infrastructures et Gestion des Eaux. Actuellement basée sur la norme GBFS (General Bikeshare Feed Specification), ce format de données uniformisé fut lancé en 2015 par NABSA (North American Bikeshare Association). Adopté par plus de 600 services de vélo et trottinettes en libre-service dans le monde, il est utilisé essentiellement pour planifier des trajets et partager l’état en temps réel des véhicules partagés.

tomp-api-mobilite

À ne surtout pas confondre avec le MDS (Mobility Data Specification). Regroupant un ensemble d’API utilisé principalement à des fins non publiques, pour faciliter les échanges de données entre les villes et les services de micro-mobilité et d’autopartages. Et, ce dans le cadre de l’établissement de nouvelles règlementations.

Améliorer l’interopérabilité avec TOMP-API

De par cette standardisation, il sera désormais plus facile pour les opérateurs de transport de connecter leurs données dans les différentes applications MaaS. Ou encore de se transformer eux-mêmes en solution MaaS, notamment du côté des transports publics. Et par opérateur, TOMP-API inclut à la fois tous les services de transports de personnes tels que  les taxis, les trains, les services de micro-mobilité, de covoiturage, d’autopartage. Mais également, les infrastructures de mobilité comme les parkings sur voirie ou privés.

New call-to-action

Une solution offrant par la même occasion aux fournisseurs MaaS un gain de temps, notamment au niveau technique. Au lieu de se connecter à chaque API des opérateurs, il lui suffit désormais de passer par TOMP-API. Par ailleurs, du point de vue financier, cela permet de réduire de faciliter l’entrée aux nouveaux acteurs.

Une décomposition en 8 modules fonctionnels

Afin d’assurer une experience MaaS des plus complète, la dernière version de TOMP-API 1.1.0 (Libellule) se divise en huit briques. À savoir :

TOMP-API-MaaS
© Reyes Garcia & Haveman – University of Twente
Les informations sur l’opérateur

Ce premier module correspond à l’ensemble des flux de données GBFS statiques concernant l’opérateur. Cela inclut le prix de ses services, les régions où il opère, les stations desservies, les alertes et les conditions de ventes.

La planification

Ce second module désigne le moment où l’utilisateur souhaite connaître les différentes options qui s’offrent à lui. On retrouvera notamment un grand nombre de données (semi-)statiques. Telles que la disponibilité, la géolocalisation, le temps de trajets estimé ou encore les coûts. Tout en précisant, qu’il y a la possibilité de passer cette étape, si l’utilisateur ne souhaite pas planifier d’itinéraire. Sur TOMP-API, on parlera alors de mode “pick up and go”.

La réservation

C’est le moment où l’utilisateur va faire un choix parmi les différentes options proposées par le fournisseur MaaS. Sachant qu’une réservation passe par différents états, allant du contrôle des disponibilités en temps réel. Pour terminer, au niveau de l’opérateur à la confirmation ou encore l’annulation de la commande.

La réalisation du trajet

Décomposé en 4 parties, ce module regroupe la préparation, le début, pendant et la fin de l’itinéraire. Une étape finale incluant généralement un résumé complet du trajet, avec la possibilité de laisser un avis ou un commentaire.

Le paiement

Attention, module à ne surtout pas confondre avec la billettique. En effet, ce dernier se limite uniquement au règlement et la facturation. Basé sur deux modèles de paiement, à savoir le prépaiement, avec par exemple l’abonnement. Et le post-paiement, avec le paiement du trajet une fois parcouru ou encore le remboursement ou règlement d’amendes.

Le support

Ce module facultatif, ajouté depuis la version TOMP-API 0.5.0 désigne l’assistance technique apportée auprès de l’utilisateur. Et ce, au cours de n’importe quel bloc cité ci-dessous. En cas de problème, des systèmes tiers pourront être utilisés pour y remédier.

Informations sur les actifs

Additionnel aux autres modules, ce bloc est utilisé pour apporter des informations complémentaires. Notamment, au niveau des engins ou encore de l’infrastructure.

Confidentialité & Enregistrement

Enfin, dernier bloc et pas des moindres. Indispensable dans n’importe quelle application de mobilité. Ce module permet à l’utilisateur de se créer, supprimer ou se connecter à son compte sur la plateforme MaaS. Il lui sera également possible de se connecter à l’app MaaS, via son compte client lié à une application d’un opérateur de transport.

Lyko, impliqué dans le développement de TOMP-API

Fournissant à nos clients une API permettant de vendre des services de mobilités en ligne, nous sommes bien placés pour connaître les problématiques liées à l’interopérabilité. Et sans parler de l’intégration des systèmes de distribution. Aujourd’hui, il peut se passer souvent des mois avant de conclure un partenariat avec un opérateur de transport. Ou également, de se familiariser avec l’ensemble de ces jeux de données.

Implémenté déjà par plus d’une trentaine de fournisseurs MaaS et de mobilité, Lyko ne pouvait que se réjouir de participer au projet TOMP-API. Véritable révolution dans l’écosystème de la mobilité, nous sommes persuadés que TOMP-API sera à terme la norme à respecter. En tant que fournisseur MaaS, il était ainsi évident d’inclure dans les prochaines versions de notre API la compatibilité à TOMP. Et ainsi, rendre l’ensemble de nos produits compatibles à TOMP. Et par la même occasion, faciliter le déploiement d’applications MaaS de niveau 2 minimum.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre guide pour réussir le déploiement d’une solution MaaS sur un territoire.

New call-to-action

Abonnez-vous
à notre Lykonews !

Une fois par mois, recevez par mail le résumé des dernières actus, startups et solutions de mobilités innovantes. Sans oublier nos précieuses infographies, études de cas, templates d’applications et guides…  😉