L Y K O

Connecting the Mobility World

Uber serait en passe d’investir 170 millions de dollars dans Lime

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Temps de lecture : 2 minutes

Selon le média The Information, Uber serait en négociation pour investir 170 millions de dollars dans le cadre de la levée de fonds faite en urgence par l’opérateur américain de trottinettes électriques, Lime. Cette information intervient alors que l’épidémie due à la COVID-19 a mis pratiquement à l’arrêt l’activité de la startup. La moitié de la population confinée et la distanciation sociale ont fortement mis en difficulté Lime, qui n’a pas eu le choix que d’envisager cette levée de fonds en urgence dès le mois de mars. Mais il ne s’agit pas d’une entrée au capital pour Uber, puisqu’ils auraient déjà investi plus de 80 millions de dollars pour accompagner la croissance souhaitée. Retour sur ces investissements entre deux poids lourds de la mobilité urbaine.

Lime et la micro-mobilité à l’arrêt

Malgré les derniers investissements, les conditions de financement ne sont pas favorables à la startup de trottinettes électriques.  La valorisation de Lime s’effondrerait de 79 % passant de 2,4 milliards de dollars en 2018 contre 510 millions de dollars à l’heure actuelle. The Information annonce aussi que l’accord prévu ouvre la possibilité à Uber d’acquérir Lime à une valeur fixe entre 2022 et 2024. En contrepartie, Uber intégrerait son activité de vélos et trottinettes en free-floating (Jump) au cœur de l’application de Lime. D’après Pitchbook, le dernier investissement d’Uber dans Lime s’est fait en 2018, au cours d’un financement en série C d’un montant de 335 millions de dollars.

Une opportunité de marché pour Uber

Alors que l’accord en cours pencherait en faveur d’Uber, il est important de noter que cet investissement arrive à un moment où le géant du VTC a également subit une forte baisse d’activité, et donc une pression accrue. Uber a déjà revu son prévisionnel financier pour les mois à venir et a annoncé à ses collaborateurs que de potentiels licenciements pourraient intervenir. Ils engendreraient une réduction de la masse salariale de près de 20 %. Nous devrions connaitre rapidement l’ampleur de l’impact de la crise actuelle sur l’activité d’Uber, puisque la société publiera ses résultats le 7 mai prochain.

Abonnez-vous
à notre Lykonews !

Une fois par mois, recevez par mail le résumé des dernières actus, startups et solutions de mobilités innovantes. Sans oublier nos précieuses infographies, études de cas, templates d’applications et guides…  😉